// - FROMAGE DE TÊTE - énigmatique annotation
FROMAGE DE TÊTE - énigmatique annotation

fromage de tête 11 

Vers la fin de son étude sur da Vinci, Freud trouve et traite encore une énigmatique annotation du journal du peintre. Il est là question de la mort de son père.

Freud nous dit : Parmi les annotations du journal de Leonardo nous en trouvons une qui attire notre attention de par son contenu et par une légère faute de rédaction.

En juillet 1504 il écrit :

Addi 9 de Luglio 1504, mercoledi, a ore 7, mori Ser Piero da Vinci, notalio al palazzo del Potesta, mio padre, a ore 7.

Il est donc question, nous dit Freud, de témoigner de la mort de son père ; et la faute de rédaction serait la répétition de l’heure du décès, à sept heures, comme si à la fin de la phrase Leonardo avait oublié avoir déjà consigné cette information.

Lacan a bien raison de souligner que les choses importantes sont posées comme ça, mine de rien et dans des endroits absconses. C’est ainsi qu’à cette page dans une note Freud nous dit de l’erreur […] d’attribuer à son père quatre vingt ans quand son véritable âge était de soixante dix sept.

Et bien, il suffit d’accoler les deux sept pour avoir le bon résultat : 77.

Facile, et même pour un goy guère cabalistique.

Par contre, ces trois années qui manquent (80-77=3) renvoient aux trois ans d’âge à partir desquelles selon certaines sources Leonardo fut accueilli à la maison paternelle, âge que Freud contesta, lui préférant pour des raisons tirées de sa clinique, l’âge de cinq ans…

Je ne vous cacherai que j’hésite à approfondir cette enquête sur le trois ou cinq, car son interprétation dépend de l’un des chiffres…

 elton anglada






Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^